Skip to main content

‹‹‹ prev (8)

(10) next ›››

(9)
INTBODÜCTIOIN. vij
facilement avec les personnes qui l'en-
to Liraient.
L'instituteur, placé depuis un an clans
l'école communale qu'on venait de bâtir,
était un jeune homme dévoré du zèle de
l'apostolat primaire : il sentait que son
ministère l'appelait à porter le flamhleau
des lumières parmi ces sauvages dont la
barbarie l'humiliait , et qui , en plein
dix-neuvième siècle , s'obstinaient à gar-
der , avec la braie surannée et les che-
veux longs à l'antique, le patois de leurs
misérables ancêtres , au lieu d'endosser
la blouse élégante des ouvriers des villes
et de parler comme eux le beau français
des écoles primaires. Aussi , quand la
aame du château lui demanda de vou-
loir bien lui donner , ainsi qu'à ses en-
fants , des leçons de breton , rougit-il ,
par respect pour l'enseignement, de voir
une personne venant de Paris, et qiu
semblait d'ailleurs bien élevée , lui faire
une demande pareille. — « Madame, ré-
pondit-il en baissant les yeux , je man-
querais à mes devoirs les plus sacrés , et
je trahirais la confiance de l'Etat. J'ai
pour mission d'extirper le jargon bar-

Images and transcriptions on this page, including medium image downloads, may be used under the Creative Commons Attribution 4.0 International Licence unless otherwise stated. Creative Commons Attribution 4.0 International Licence